Mesure de la qualité de l’air à Tournai

Afin de tester les circuits à parcourir lors de la prochaine conférence de presse, des mesures de qualité de l’air itinérantes ont été menées à Tournai.

De façon générale, les concentrations étaient très faibles lors des 5 passages réalisés par nos deux agents à vélo. Des concentrations instantanées (1 s) inférieures à 2 µgm-3 ont été relevées sur 90% des boucles effectuées le 3 septembre 2019.

Concentration en carbone noir mesurée à Tournai le 3 septembre 2019

Les points les plus chargés en pollution au carbone noir, lors de cette expérience, se situaient
– le long du boulevard Bara (particulièrement à proximité du carrefour avec la N7 où les véhicules étaient vraisemblablement au ralenti) avec des valeurs allant jusqu’à 8,8 µgm-3,
– dans les rues Royale, Marvis et Saint-Brice qui sont plus encaissées, avec des valeurs allant respectivement jusqu’à 2,7, 8,0 et 12,3 µgm-3.
Au contraire, le long de l’Escaut et dans les rues proches de l’hôtel de ville, les concentrations étaient constamment très faibles (< 1 µgm-3) lors de la journée de mesure. Pour mettre ces valeurs en perspective, la moyenne annuelle mesurée en 2018 aux stations de Vielsalm, Herstal et Marchienne-au-Pont est respectivement de 0,3 µgm-3, 1,2 µgm-3 et 1,3 µgm-3.

En ce qui concerne la station mobile de mesure de la qualité de l’air, si une interprétation des mesures effectuées en continu dans la station semi-mobile (remorque) de l’ISSeP n’est pas aisée pour une si courte période de mesure, nous pouvons tout de même observer que les valeurs mesurées sont du même ordre de grandeur que celles enregistrées dans les stations permanentes du réseau de mesure de la qualité de l’air pour des environnements similaires (fond urbain).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *